JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.
Top

La chasse est nécessaire

La chasse protège et est utile
Une régulation contrôlée de la faune sauvage protège d’une part nos forêts contre un abroutissement excessif et des frayures importantes. Un abroutissement très élevé empêche le rajeunissement et la pousse d’une jeune génération d’arbres. Les branches, bourgeons et feuilles des arbres dans les forêts font d’autre part partie intégrante de la nourriture de la faune sauvage dans les forêts, ce qui doit être toléré dans une certaine mesure. Mais une surpopulation occasionne des dommages importants.
En ce qui concerne le renard, il s’agit de garder le contrôle des populations. Lorsque les populations sont trop élevées, il y a des problèmes avec le nombre de faons, de lièvres et de tous les oiseaux qui nichent au sol.
En hiver, des populations adaptées garantissent la survie de nombreux animaux et leur évitent de mourir de faim.
La chasse est utile durablement pour la régénération naturelle de la venaison bio haut de gamme ainsi que pour les fourrures de renards.

La chasse est strictement réglementée
En Suisse, l’exercice de la chasse est régi par la loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et des oiseaux sauvages (loi sur la chasse, LChP). L’objectif poursuivi par cette loi est le suivant:
•    préserver la biodiversité et les espaces vitaux des mammifères et des oiseaux sauvages,
•    limiter les dommages dus à la faune sauvage dans les forêts et les cultures agricoles dans des proportions supportables,
•    garantir une exploitation adaptée de la faune sauvage par la chasse,
•    protéger les espèces menacées.
L’exercice de la chasse est régi par les lois de chasse cantonales, qui tiennent compte de faits régionaux et qui régissent en principe ce qui suit:
•    la formation des chasseurs (capacité de chasser)
•    l’autorisation de chasser
•    les espèces chassables
•    les saisons de chasse
•    les armes, munitions et autres auxiliaires
•    la formation et l’usage de chiens

Les tâches des chasseurs sont les suivantes:
•    le contrôle des populations de faune sauvage (recensement)
•    effectuer les tirs prescrits (ce qui demande beaucoup de temps)
•    les formations permanentes de tir et les formations des chiens
•    le sauvetage des faons dans les zones de fauchage (mort occasionnée par les moissonneuses-batteuses)
•    la protection et l’entretien des espaces vitaux (effaroucher, clôtures, gagnages, zones de tranquillité du gibier, etc.)
•    l’entretien d’équipements cynégétiques (miradors)
•    la mise en place et l’entretien d’avertisseurs de gibier optiques et acoustiques le long des routes
•    évacuer les animaux morts ou blessés, les délivrer de leurs souffrances et les aider en cas d’accidents routiers ou d’autres incidents (de jour comme de nuit)
•    les problèmes posés par les martres et les renards dans les zones habitées
•    les informations et relations publiques

Règles générales pour le comportement à adopter en forêt
Tout comme les chasseurs, les promeneurs, cyclistes et cavaliers profitent de la nature pour se détendre et se relaxer. Pour que toutes nos activités de loisir dans les forêts aient une influence aussi réduite que possible sur les animaux qui y vivent, il faut respecter une série de règles comportementales:
•    ne pas quitter les chemins et les routes forestières
•    éviter les bosquets et les zones accidentées qui sont les dortoirs des animaux vivant dans les forêts

Les propriétaires de chiens assument une également une responsabilité importante
•    Les chiens non tenus en laisse peuvent vagabonder dans les forêts et les prés et effrayent ainsi les animaux au repos ou les jeunes animaux.
•    Même si un chien ne blesse pas d’autres animaux, il occasionne du stress et les fait fuir.
•    Afin de garantir un espace de vie et de repos sûr à la faune sauvage, les propriétaires doivent en permanence garder le contrôle de leurs chiens.
•    Il ne faut pas laisser à un chien errant l’occasion de se comporter ainsi. Il faut tenir les chiens en laisse. Les propriétaires sont toujours en grande partie responsables de ce comportement.
•    Les chiens doivent être tenus en laisse, en particulier après la naissance et pendant la période de croissance des faons – d’avril à juillet!

Nous, les chasseurs, souhaitons contribuer à une excellente cohabitation dans les forêts et au respect mutuel.

ChasseSuisse est soutenue par: